Le village aborigène

Fotografía: arqueologia.maspalomas.com
La société aborigène était également présente dans la région de Maspalomas. Le site archéologique de Punta Mujeres permet d’observer les restes d’un village aborigène de bord de mer, très proche du phare. L’établissement de l’ancienne population canarienne dans ce lieu s’explique par la présence de l’eau de la lagune, la possibilité de chasser abondamment et de pêcher des poissons et des fruits de mer. Le site contient six structures domestiques qui devaient appartenir à un village ayant des dimensions supérieures. La datation de carbone 14 le situe entre le VIIe et le IXe siècles jusqu’à la fin du XVe siècle. San Bartolomé de Tirajana est la municipalité ayant le plus grand nombre de sites archéologiques aborigènes sur l’île (plus de 160). Parmi ceux-ci se trouvent notamment les sites de Lomo Perera ou la Nécropole de Maspalomas. Le territoire municipal héberge le parc archéologique d’Arteara, un grand cimetière de tumulus sur une vaste étendue de malpaís (paysage rugueux constitué de champs de lave), regroupant plus de mille tombes. La nécropole occupe une surface de deux kilomètres carrés, délimitée par une muraille de pierres sèches.

Horario

Lunes a domingo de 10:30h a 17:00h

Teléfono

928 772 445

E-mail

faromaspalomas@fedac.org

Dirección

Pl. del Faro, 15,
35100 Maspalomas, Las Palmas