La Conquête

Le mode de vie des aborigènes canariens expérimente un changement drastique à partir de 1483, lorsque les Rois Catholiques, Isabelle et Ferdinand, parviennent à conquérir l’île. La culture des nouveaux colons européens s’impose dans tous les aspects de la vie quotidienne : mode de construction des villes et des bâtiments, manière de s’habiller, croyances, justice, nouveaux outils et instruments, nouvelle économie, nouveaux métiers, etc.
Mais avant leur conquête, les îles Canaries étaient déjà connues depuis l’Antiquité classique. La présence ponctuelle de restes archéologiques romains dans les profondeurs marines et sur certaines îles le confirme. Elles sont également citées dans des textes gréco-latins, comme celui de Pline l’Ancien au Ier siècle après J.-C., qui relate le voyage ou l’expédition effectuée des décennies auparavant par le roi de Numidie Juba II sur les Fortunatae Insulae.

Après des siècles d’oubli, les îles sont à nouveau visitées au début du XIVe siècle, coïncidant avec l’expansion européenne de navigateurs génois, catalano-aragonais, portugais et castillans vers l’océan Atlantique. Les îles Canaries commencent alors à être représentées sur des cartes marines et portulans, ou sur les planisphères d’Angelino Dulcert (1339) et d’Abraham Cresques (1375). C’est également au XIVe siècle qu’ont lieu les premières tentatives d’évangélisation avec l’installation à Telde de l’Évêché de La Fortuna, fondé en 1351 et actif jusqu’en 1391, date à laquelle ses douze moines majorquins ont été assassinés par les propres Canariens.

Horario

Lunes a domingo de 10:30h a 17:00h

Teléfono

928 772 445

E-mail

faromaspalomas@fedac.org

Dirección

Pl. del Faro, 15,
35100 Maspalomas, Las Palmas