Le bois

Menuisiers, sculpteurs, fabricants d’outils...

Les textes et les découvertes archéologiques mettent en évidence l’utilisation du bois déjà chez les premiers habitants de l’île de Gran Canaria. Bien que de façon rudimentaire et aidés par des outils en pierre, les anciens Canariens s’en servaient pour élaborer des poutres pour les toits et les portes de leurs maisons, de petits objets à usage domestique, des ustensiles, des armes, etc. L’utilisation du bois et les métiers en lien avec celui-ci (scieurs, menuisiers, tonneliers…) se sont généralisés et considérablement développés à la suite de la conquête et de la colonisation de l’île. Cette matière première, abondante à Gran Canaria, a été fondamentale pour répondre aux besoins de la nouvelle population : construction de logements, raffineries de sucre, ouvrages hydrauliques, moulins, pressoirs, mobilier, équipements domestiques et objets multiples nécessaires dans la vie de tous les jours. Certains métiers se sont développés autour de l’utilisation de bois dur. Celui-ci était nécessaire pour l’élaboration de mobilier, d’ustensiles agricoles et d’outils, et les menuisiers l’employaient pour la construction de meubles ou d’objets du quotidien. Les charpentiers de marine, qui étaient chargés de la construction artisanale d’embarcations, avaient également recours à des bois durs, ainsi que d’autres ouvriers plus spécialisés comme les luthiers, qui fabriquaient des instruments de musique. C’est aussi le cas des sculpteurs, y compris d’images religieuses, qui créaient des statues de dévotion pour les temples et le culte domestique, ainsi que pour les retables d’autels et les chapelles.

Horario

Lunes a domingo de 10:30h a 17:00h

Teléfono

928 772 445

E-mail

faromaspalomas@fedac.org

Dirección

Pl. del Faro, 15,
35100 Maspalomas, Las Palmas